Logo

A chacun son chemin    
Site de l'association des Randonneurs et Pèlerins 51             

                    Recherche sur le site avec google :


LES CHEMINS



Chemins multiples et voies principales

Le Codex CalixtinusAu début du 12ème siècle, un moine de la région poitevine, du nom d'Aimery Picaud, part vers St Jacques de Compostelle... Au retour, il rédige un guide du pèlerin, afin "d'informer des parcours et de prévoir les dépenses auxquelles le voyage entraînera"... Le manuscrit de ce récit est aujourd'hui conservé aux archives de la Cathédrale de Compostelle. Ce texte fait partie du Livre V du Codex Calixtinus

Par son écrit, Aimery Picaud est le premier à relater les quatre voies françaises les plus fréquemment empruntées par les pèlerins... Ils partent de chez eux, mais par de multiples ramifications, ils vont venir grossir le flot de ceux qui empruntent ces quatre voies principales. Celles-ci se réunissent en un seul chemin à Puenté la Reina, en territoire espagnol.


Les itinéraires en France

(cliquez sur la carte pour l'agrandir)

Cliquez sur la carte pour l'agrandir


Les 4 grandes voies françaises portent les noms suivants :
- Via Turonensis : au départ de Paris passant par Tours dont elle porte le nom.
- Via Lemovisensis : au départ de Vézelay, entre en Limousin dont elle porte le nom, soit par Bourges ou par Nevers.
- Via Podiensis : au départ du Puy en Velay.
- Via Tolosane : au départ d’Arles.

    A part la Tolosane, les trois autres voies se réunissent à Ostabat, puis traversent les Pyrénées par le col de Roncevaux. Elles rencontrent à Puente la Reina, en territoire espagnol la Tolosane qui franchit les Pyrénées par le col du Somport.


Les 2 principales voies en Espagne portent les noms suivants :
- le Camino francès : c'est le prolongement unique des 4 voies françaises qui emmèneront les pèlerins depuis Puente la Reina jusqu'à Compostelle.
- le Camino del Norte : appelée aussi Camino primitivo, suivi par les pèlerins suivant la voie côtière au départ d'Hendaye.


Toutes ces voies jacquaires sont décrites sur ce site
(voir le menu en haut à gauche)


Haut de page          
CHEMINS de COMPOSTELLE